Handpuzzles.com


Coloniaux Outils de couture

Coloniaux Outils de couture

La période coloniale américaine se étend sur les années 1492-1763, lorsque la période révolutionnaire du pays a commencé. Une fois que les villes ont commencé à se établir au cours des 17e et 18e siècles, et la vie de la société ont commencé à développer, la couture et l'adaptation des services devenus indispensables aux classes bien habillés. Alors que la sélection d'outils de couture coloniales ne diffère pas grandement de celles qui couturiers contemporains emploient, à l'exception de la machine à coudre, ces outils ont été faites de matériaux très différents et fabriqués différemment de leurs homologues modernes.

Épingles et aiguilles


Coloniaux Outils de couture

Une couturière Colonial utilisées, les broches à la fois pour fixer des pièces de robe ensemble pour la couture et de virer de bord ourlets quand son client essayait sur une robe inachevée. La plupart des broches datant du 17ème siècle ont été faites en laiton, et parfois étamé. Les têtes des broches se composait d'un morceau de fil enroulé autour de la tige de la cheville. L'aiguille était un outil essentiel pour une couturière Colonial, puisque tout le couture devait être fait à la main. Parce que la première usine pour la broche et de la fabrication de l'aiguille dans les colonies n'a pas été établi jusqu'à l'époque révolutionnaire, aiguilles venaient d'Angleterre. Main dans le 17ème siècle en laiton, puis produit en masse dans les usines, les aiguilles anglais étaient faites une partie essentielle de la boîte à outils de couturière Colonial.

Dé à coudre


Coloniaux Outils de couture

Pousser une aiguille à travers les couches de tissu nécessite une armure de corps, et couturières coloniaux compté un dé à coudre au sein de leur équipement de protection. Dés à coudre faites dans les 16e et 17e siècles étaient lourds, bouteilles trapues, parfois avec casquettes, dimensionnée pour se adapter autour du doigt de couturière où elle pourrait utiliser le métal pour pousser le bout de son aiguille dans une couture. Dés antérieurs avaient souvent une doublure en laiton. Dés à coudre de la fin du 17e siècle en vedette une construction en deux parties dans lequel une bande formée sur les côtés et un autre morceau de métal formé le bouchon; le fabricant serait "brasage" - soudure - les ensemble à l'articulation. Ces dés avaient côtés de grande taille pour plus de couverture de doigt et un bord roulé pour plus de confort.

Cisailles


Coloniaux Outils de couture

Chaque couturière Colonial avait une ou plusieurs paires de ciseaux de couture dans sa boîte à outils. Chaque métier Colonial utilisé des cisailles spécialisées spécifiques pour le travail en cause; tailleurs, couturiers et tisserands cisaille souvent utilisés appelés «pélican à bec" en vertu de la forme arrondie des arbres. Cette forme a permis artisans pour soulever et séparer les couches de tissu pour faciliter la coupe précise des tissus coûteux. Parce que personne ne cisaille fabriqués dans les colonies, avec la première usine étant établie après la guerre révolutionnaire, les couturiers utilisés cisaille anglais-faites. Le meilleur d'entre eux ont été faites d'acier cisaillement à Sheffield, en Angleterre après 1740.




        

Publish my comment