Handpuzzles.com


Obstacles potentiels à la communication

Obstacles potentiels à la communication

Une communication efficace implique beaucoup plus que l'utilisation de la langue entre un locuteur ou l'écrivain et le récepteur. Le langage du corps est la communication non verbale qui peuvent ne pas être aussi comprise par toutes les personnes impliquées, et la langue est interprétée différemment par les différents sous-groupes. En outre, les gens ont tendance à faire des hypothèses tacites sur les perceptions, les opinions, les connaissances de base et d'autres facteurs du bénéficiaire qui peuvent ne pas être exactes.

Langue


D'innombrables mots dans la langue anglaise ont des significations différentes et peuvent être mal compris par différents groupes de personnes. Par exemple, le mot «cool» peut signifier à la mode, populaire ou largement acceptée; Il peut aussi signifier l'écart ou réservé. Donc, si quelqu'un fait remarquer à quelqu'un d'autre qu'une personne est «cool», l'auditeur, sauf se il sait que le mot «cool» est parfois utilisé pour désigner la popularité, peut effectivement penser que la personne décrite est inaccessible. Un autre exemple de la langue comme un obstacle potentiel à la communication est l'utilisation d'un vocabulaire spécialisé. Si les gens du même lieu de travail sont dans une conversation avec quelqu'un qui ne travaille pas avec eux, ils peuvent utiliser par inadvertance mots ou même des sujets entiers qui excluent l'autre personne.

Body Language


Nos corps peuvent donner des messages qui contredisent nos mots. Par exemple, ne pas regarder la personne qui parle, en traversant les bras ou les jambes pour bloquer le haut-parleur, ou même faire une autre tâche pendant que quelqu'un parle envoie le message que vous ne vous souciez pas. Les gens qui sont intuitivement sensible aux significations du langage du corps vont revenir sur cela et, même se ils ne savent pas consciemment ce qui est arrivé, ils seront «sentir» le désintérêt de la personne. Ces nuances subtiles font obstacles à la communication qui ne sont pas facilement aplanies par des explications seul.

Émotionnel


Beaucoup de gens hésitent à communiquer librement à cause d'une peur du rejet ou une méfiance des autres. Les gens peuvent aussi refuser la communication en raison de la crainte de blesser l'auditeur. Une peur du rejet de l'auditeur est une cause majeure de barrières émotionnelles à la communication.

Capacités d'écoute


L'esprit humain moyen peut comprendre entre 400 à 600 mots par minute, mais le haut-parleur moyenne que dit environ 125 mots par minute. Cela signifie que si l'auditeur se concentre avec une attention particulière à l'écoute active, les chances de vivre une barrière de communication sont très élevés.

Perception


Comment nous percevons le monde a un impact énorme sur la façon dont nous communiquons. Si nous pensons que la vie est injuste et le monde est plein de gens hostiles, notre communication tiendra compte de cette perception négative. Communiquer avec les gens qui ont une perception très différente du monde se traduira par un flux cassée d'idées conduisant à une rupture de la communication. Hypothèses entrent dans cette catégorie. Les gens pensent souvent que les gens qu'ils communiquent avec partagent la même perception d'une situation; En conséquence, ils font des commentaires qui impliquent cette perception partagée. Si les auditeurs ne sont pas d'accord, une barrière de communication a été érigé.

Interpersonnelle


Les gens utilisent toutes sortes de comportements interpersonnels qui se traduit par des barrières de communication. Retrait dans des situations sociales ou de devenir un bourreau de travail et ne pas être disponibles sont des exemples de la façon dont les gens créent des barrières de communication. Jeux de relations dans lesquelles la communication est utilisée pour manipuler une autre personne est un excellent exemple des barrières de communication interpersonnelle.




        

Publish my comment